Commune de La Rochebeaucourt et Argentine

Commune de La Rochebeaucourt et Argentine

Une porte d'entrée sur la Dordogne

 
 
 
 

Les fêtes de Pâques 2008

Extrait de l’article paru dans le journal Sud Ouest du Lundi 24 mars 2008 : (Auteur : Alain Bernard)

LA ROCHEBEAUCOURT. Cavalcade, corso : comme à Lanouaille, ces mots sont indissociables de Pâques à la charnière de Dordogne / Charente. Après le miracle météo d’hier, la fête se poursuit ce jour…

124 ans et tout son allant

Il faisait frisquet hier vers 15 heures tandis que la cavalcade pascale, aussi incontournable que le corso fleuri de Lanouaille, franchissait le pont de La Rochebeaucourt entre Dordogne et Charente, chargé des souvenirs historiques de la Ligne de démarcation.

Un gendarme à casquette arrêtait avec force et vigueur le trafic international du moment. On notait que, depuis l’an passé, la boulangerie du bord de route avait elle aussi fermé, comme trop d’autres commerces aux vitrines brouillées…

Soufflant comme des diables dans leurs cuivres et martelant la peau de leurs tambors martaux, les musicos à tenue rouge de la banda de la Lyre de Chabanais (Charente) ouvraient la marche. Décapant !

Nouveau maire. Au rythme d’une formation musicale / un char, le nouveau premier magistrat connaissait, lui, le meilleur des baptêmes du feu.

Comme ses administrés souvent massés aux fenêtres (ainsi le fidèle Henri Guillet), il a pu applaudir les gamins embarqués sur un jeu de cartes géant (les quatre as et deux dés) ou le moulin à vent vaillamment porté par un autre char.

La sorcière de Kirikou promenait sa silhouette exotique tandis que Pucca, la mascotte de JO de Pékin, offrait ses faux aires de Mickey chinois sur un char conduit par un bon papy à chapeau asiatique flanqué de son petit-fils en mini-mandarin. Un char animalier suscitait la curiosité : celui d’un maxi-saint-bernard dont on espérait que le tonnelet salvateur était en proportion ! Au total, 8 000 fleurs sur six chars grâce à Jean-François Ducher et ses bénévoles.

Ratatouille. On éprouvait un coup de coeur spécial pour le char Ratatouille qui, avec ses mini-cordons bleus à toque seyante, rappelait de bons moments côté Walt Disney.

Autre perle de ce 124e corso : Samba Garage, formation trélisacoise de percussions, qui a animé le récent carnaval de Brantôme et prépare un très prochain festival de la « percu ». Hier, elle faisait se déhancher la foule, heureuse de ce nouveau tempo des rues tortueuses de La Rochebeaucourt.

Sous les confettis, l’ex-conseiller général Philippe de Courcel oubliait joyeusement son revers. Le nouveau maire Jean-Noël Lefranc promettait avec ardeur de restructurer le village dès que la déviation tant attendue le permettrait.

Bref, le village, fier aussi des orchidées et des cluzeaux d’Argentine, se frisait avec son inusable corso, doublé d’une belle animation de nuit et d’une fête foraine sympa. Et il invitait à lui rendre visite aujourd’hui encore, cet après-midi et ce soir…


Partager via Facebook

Bienvenue

Activités

Services

Commerces

Rechercher une information

Patrimoine

RSS Actualités en direct

RSS Actualités en Dordogne

Informations thématiques

Contenu & Multimédia

Abonnez-vous à notre newsletter

Articles les plus consultés de la semaine

  • Diaporama

    egliseflan.jpgrueeglise.jpgvue_0.jpgmaison.jpgeglise.jpgrue.jpgargentine2.jpgeau.jpgfieux.jpgchapelle.jpgIMG_3683_DxO.jpgIMG_3680_DxO.jpgcroix.jpgargentine.jpgIMG_3691_DxO.jpgcimetiere.jpgvue.jpgmaisontour.jpgtour.jpgcheminvertue.jpgchamps.jpgcloche.jpg

Liens utiles

Rechercher par mots-clés

Anything in here will be replaced on browsers that support the canvas element

Les informations récentes

Statistiques